Utilisation des cookies : En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres de cookies, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.Bouton de fermeture de la popup

Ligne d'écoute01 43 67 00 00

La prise en charge

« Est-ce que je vais devoir payer les médicaments, et si oui combien cela coûte ? » « Où dois-je aller chercher ces médicaments ? »

Si vous bénéficiez de la sécurité sociale, vous n’aurez pas à payer les consultations, ni les médicaments liés à votre infection au VIH, ni les examens complémentaires et certaines consultations.

Pour permettre une bonne prise charge de vos soins, il est important que votre médecin traitant fasse la demande d’exonération du ticket modérateur, c’est à dire une demande de prise en charge à 100% au titre de l’ALD (affection de longue durée)3. L’assurance maladie vous renverra ensuite la notification de l’exonération du ticket modérateur que vous pourrez utiliser pour retirer vos médicaments, sans avancer de frais. Vous pourrez aller chercher gratuitement vos médicaments à la pharmacie de l’hôpital ou bien en ville.

L’ouverture des droits à l’assurance maladie dépend de vos revenus et selon vos ressources, vous pouvez avoir accès à la CMU (Couverture Maladie Universelle). Faites attention, la prise en charge à 100% ne concerne que les dépenses de santé liées à votre infection à VIH et ne couvre pas les dépassements d’honoraires. C’est pour cela que votre médecin remplira une ordonnance « bizone » avec :
– une partie haute réservée aux soins ayant rapport avec votre infection à VIH, pris en charge à 100 % ;
– une partie basse réservée à vos autres soins (hors VIH) remboursés aux taux habituels de la sécurité sociale.

Ainsi, pour couvrir la totalité de vos frais, il vous est fortement recommandé d’avoir une mutuelle. Toujours selon vos revenus, vous pouvez aussi avoir droit à une aide ou la gratuité de votre couverture complémentaire (CMU-C), avec dispense d’avance des frais par le « tierspayant ».

Toutes les pharmacies en ville n’ont pas forcément d’antirétroviraux en stock. Il est donc préférable d’appeler avant de vous déplacer.

Vos médicaments vous seront délivrés pour un mois. Toutefois, pendant les périodes de vacances ou si vous partez en déplacement pendant plus d’un mois, demandez à votre médecin de vous faire une prescription de délivrance correspondant à la durée de votre voyage. Soyez vigilants et n’attendez pas le dernier moment pour renouveler votre traitement, vous éviterez ainsi un imprévu et le risque de rupture dans vos prises. Rappelez–vous que ce traitement doit être pris quotidiennement.

En conclusion
Il est tout à fait normal que vous vous posiez des questions à propos de votre prise en charge médicale. Mais rassurez-vous, vous n’aurez pas besoin de devenir un expert pour autant. Ces quelques informations vous sont données afin que vous puissiez avoir les clefs essentielles pour prendre votre santé en main. N’hésitez pas à préparer vos rendez-vous médicaux et à noter à l’avance les questions que vous souhaitez poser à votre médecin.

  • Partager sur
  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Twitter

Nos outils pratiques