Utilisation des cookies : En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres de cookies, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.Fermer la popup

Ligne d'écoute01 43 67 00 00

Regarder vers l’avenir

Vous avez l’impression que votre avenir s’est arrêté ? Vous remettez tous vos projets en cause et vous pensez que cela ne vaut plus la peine ? Depuis que vous avez appris votre séropositivité, le temps s’est arrêté et vous ne pensez qu’à cela…

Reprenez la main

Nous aimerions vous dire que « la vie continue », même si elle va continuer autrement. Vous pouvez dès maintenant prendre conscience de vos capacités à vous construire une nouvelle vie avec le VIH, plutôt que de subir votre séropositivité.

C’est une invitation à vous mobiliser, à aller chercher en vous les ressources pour faire face, pour garder le contrôle de la situation, et peutêtre aussi de vous débarrasser progressivement de fausses idées sur la vie avec le VIH.

Nous sommes tous soumis à l’imprévu, à des situations nouvelles et non désirées. Une contamination par le VIH en fait malheureusement partie. Entre la banalisation qui peut être dangereuse et la dramatisation excessive, vous trouverez votre façon de gérer cette nouvelle situation.

Ne doutez pas de vos capacités,vous allez progressivement développer un savoir-faire, des astuces, une nouvelle vision de cette situation et de vous-même. Cultivez l’estime de vous-même.

Ne remettez pas en cause tous vos projets car vous allez découvrir qu’au fil du temps vous allez vous habituer à cette nouvelle situation. Au fur et à mesure que vous serez de mieux en mieux informé, vous recommencerez à envisager l’avenir. Rappelez-vous que les traitements disponibles aujourd’hui vous permettront de vous préserver d’une dégradation de santé à cause du VIH.

Misez sur l’avenir car la recherche continue de progresser. On est passé en peu d’années d’une maladie toujours mortelle à une maladie chronique rarement fatale. De nouveaux traitements encore mieux tolérés seront bientôt mis au point. Des recherches importantes sont encore menées pour tenter d’éradiquer le virus de l’organisme.

Ne vous isolez pas

Face au VIH, la tentation peut-être grande de se replier sur soi-même, à cause de la déprime, de la peur d’être rejeté, d’un doute qui s’est installé, de la crainte de ne plus pouvoir aimer ou être aimé.

Bien-sûr vous avez besoin de moments pour vous retrouver, pour faire le point, pour analyser la situation. Peut-être êtes-vous d’un tempérament solitaire et la relation avec les autres n’est pas naturelle pour vous. Toutefois, de très nombreux témoignages de personnes vivant avec le VIH montrent que l’isolement à long terme a des effets délétères. Au contraire, le fait de partager et d’échanger autour de votre expérience peut renforcer votre confiance en vous. Lorsque vous serez prêt, n’hésitez pas à faire la démarche d’aller vers une association de lutte contre le sida. Cela ne vous engage à rien, et au delà de l’information qu’elles proposent, elles pourront aussi vous aidez à réfléchir, à agir, à prendre des décisions importantes concernant votre santé. Rien n’est obligatoire.

Votre médecin spécialiste du VIH sera votre interlocuteur principal pour votre suivi médical. Mais cela n’est probablement pas suffisant pour arriver à un équilibre global lorsque l’on vit avec le VIH.

Informez-vous régulièrement

Nous vous recommandons de vous informer, et ce pour plusieurs raisons :
– Mieux comprendre votre suivi médical et votre traitement pour mieux discuter avec votre médecin et l’équipe médicale qui va s’occuper de vous.
– Rester au courant des avancées de la recherche car il est motivant de voir que les scientifiques continuent d’avancer avec un bénéfice pour les personnes vivant avec le VIH.
– Connaître vos droits en tant que patient, que ce soit pour votre suivi à l’hôpital ou en ville.
– Voir quelles activités, événements, type de soutien, peuvent vous apporter les associations de lutte contre le sida. Essayez d’y participer à votre rythme, et selon vos besoins.

  • Partager sur
  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Twitter

Nos outils pratiques Nos outils pratiques