Utilisation des cookies : En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres de cookies, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.Fermer la popup

Ligne d'écoute01 43 67 00 00

Comment va mon foie ?

Le foie est un organe majeur qu’il faut surveiller au long court, particulièrement pour les personnes coinfectées par les virus de l’hépatite.

Quelles sont les fonctions du foie ?
Le foie permet le passage des éléments nutritifs et des médicaments dans le sang. Il stocke l’énergie et la libère selon nos besoins, il filtre les déchets du sang et produit des éléments essentiels au bon fonctionnement de notre système immunitaire. Ses fonctions sont perturbées par le VIH, les hépatites ou la syphilis, le vieillissement, l’origine ethnique autre qu’africaine, la consommation excessive d’alcool, la stéatose du foie (accumulation de graisses dans les cellules hépatiques). Les antirétroviraux provoquent également des anomalies, surtout dans les premières semaines de prise.

Les anomalies
L’augmentation de certaines enzymes du foie (transaminases, gamma-GT) et de la bilirubine, peuvent indiquer une destruction des cellules du foie ou une mauvaise élimination de la bile.
– Selon les circonstances – durée de vie avec le VIH, traitements, augmentation du volume abdominal, transaminases élevées, etc. – votre médecin recherchera une stéatose, qui entraîne parfois une inflammation et une fibrose. Elle est réversible grâce à des mesures d’hygiène de vie.
– la fibrose, accumulation de tissus fibreux qui empêche le fonctionnement de l’organe, est codifiée en plusieurs stades :
F0 : absence de fibrose ;
F1 : fibrose minime ;
F2 : fibrose modérée ;
F3 : fibrose sévère ;
F4 : cirrhose.
– la cirrhose, le dernier stade de la fibrose, est dite « compensée » quand l’organisme utilise des mécanismes d’adaptation pour compenser son dysfonctionnement. Elle est « décompensée » lorsque ces mécanismes deviennent déficients.

Le suivi hépatique pour les personnes coinfectées VIH/hépatites
Le suivi hépatique de base est en effet élargi à d’autres examens biologiques selon les circonstances : profil de la personne, type de virus, stade de fibrose, traitement en cours…

Le dépistage du cancer est inclus dans le suivi hépatique des :
– personnes cirrhotiques ;
– personnes coinfectées par un VHB actif, se multipliant de manière importante, à partir de 50 ans, et à tout âge pour celles qui sont originaires d’Asie et d’Afrique subsaharienne ;
– personnes ayant un antécédent familial de cancer du foie

Retrouvez l’intégralité de la brochure « Vivre avec le VIH après 50 ans » dans la partie « commandez nos outils ».

  • Partager sur
  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Twitter

Nos outils pratiques Nos outils pratiques