Utilisation des cookies : En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres de cookies, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.Fermer la popup

Ligne d'écoute01 43 67 00 00

Général

Sida : des chercheurs développent un triple antiviral présenté comme très efficace

Le 22 septembre 2017

Source: francetvinfo.fr

Cet antiviral « à trois têtes » a procuré une meilleure protection contre le HIV que tous les autres anticorps testés jusqu’alors, annoncent les chercheurs.

Des chercheurs du groupe pharmaceutique français Sanofi et des Instituts nationaux américains de la santé (NIH) ont développé un triple antiviral présenté comme extrêmement prometteur pour la prévention et le traitement du virus du sida.

Le traitement, dont les détails ont été publiés mercredi 20 septembre dans la revue américaine Science (en anglais), a permis de protéger des singes contre le virus simien du sida (VIS) et des souches du virus de l’immunodéficience humaine (VIH).

Neutraliser trois cibles infectieuses à la fois

Cet antiviral « à trois têtes » a procuré une meilleure protection que tous les autres anticorps testés jusqu’alors, neutralisant 99% des plus de 200 différentes souches du VIH-1 (qui représente plus de 98 % des cas d’infections en France), précisent les chercheurs. Le nouvel agent a également été testé sur des cellules humaines en laboratoire. Ces anticorps ont été produits grâce à l’ingénierie génétique pour détecter et neutraliser plusieurs cibles infectieuses simultanément.

« A la différence des anticorps naturels, ce triple antiviral frappe des cibles infectieuses multiples dans une seule molécule », explique le Dr Gary Nabel, responsable scientifique de Sanofi et principal auteur de ces travaux. La grande diversité génétique des VIH de par le monde constitue la principale difficulté pour produire des anticorps capables de combattre efficacement la pandémie actuelle, pointent ces chercheurs.

Sanofi produit actuellement ce triple anticorps pour mener un essai clinique de phase 1 qui devrait débuter en 2018 à l’Institut national américain des allergies et des maladies infectieuses (NIAID), qui fait partie des NIH. Il sera effectué sur des volontaires en bonne santé et des personnes infectées par le VIH et permettra de déterminer l’innocuité et l’efficacité de cette nouvelle molécule.

  • Partager sur
  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Twitter

Nos outils pratiques Nos outils pratiques