Accueil du site » Vivre avec » Qualité de Vie » Médecines Complémentaires & Alternatives » Le Curcuma ou Curcumin en français

Attention L'actualité thérapeutique sur le VIH évolue rapidement, il se peut que l'article ci-dessous ne soit plus d'actualité. Merci de tenir compte en priorité des articles les plus récents.

IT N°12 - Avril 1994

Le Curcuma ou Curcumin en français

Propriétés d’un dérivé du curry

publié le 1er janvier 1996

Le curcuma est un composant du curry qui a fait l’objet d’études diverses ces dernières années. Il existe plusieurs types de curcuma et les propriétés en sont variées (antioxydant, anti-inflammatoire, anti-tumoral).

Dans le cadre de l’infection à VIH, il convient de signaler le cas d’un patient touché par le VIH (Aids Treatment News de juin 1993) qui prit 2,7 g de curcuma par jour, ce qui provoqua, une semaine plus tard une chute substantielle de l’antigène P24 [1], protéine d’une partie de l’enveloppe du virus dont la présence révèle l’activité du VIH.

Cet exemple isolé ne peut être considéré comme une preuve de l’efficacité de cette substance. Toutefois, l’éventuelle efficacité du curcuma dans le traitement du VIH, mérite que des études plus approfondies soient entreprises sans délai car il est apparu que le produit était actif "in vitro"contre le VIH, non seulement sur les cellules nouvellement infectées mais aussi sur les cellules déjà chroniquement touchées.

Il convient également de préciser qu’une des propriétés possibles du curcuma est d’inhiber la prolifération et l’activité des Naturals Killers [2], tuent les lymphocytes T4, d’inhiber dans certaines conditions la reprise des lymphocytes.

Il s’agit donc là d’un effet immunosuppresseur [3], affaiblissent le système immunitaire ?, qui nécessite une extrême prudence dans la posologie utilisée et un contrôle biologique mensuel avec arrêt si pas d’amélioration.

Toutefois, à un stade relativement avancé de la maladie (T4 inférieurs à 200) où les mécanismes auto-immuns, maladies auto-immunes [4], système immunitaire s’affaibli de lui-même ?, jouent un rôle notable, le ralentissement de la réponse immunitaire pourrait être bénéfique.

Source Aids Treatment

Notes

[1] antigène P24 : protéïne d’une partie de l’enveloppe du virus dont la présence révèle l’activité du VIH

[2] Naturals Killers : tuent les cellules infectées ou cancéreuses

[3] immunosuppresseur : ralentissent le bon fonctionnement du système immunitaire

[4] auto-immunes processus du système immunitaire dirigé contre ses propes cellules