الصفحة الأساسية » Vivre avec » Qualité de Vie » Médecines Complémentaires & Alternatives » Le point sur la L-glutamine

Attention L'actualité thérapeutique sur le VIH évolue rapidement, il se peut que l'article ci-dessous ne soit plus d'actualité. Merci de tenir compte en priorité des articles les plus récents.

IT 150/151 - Juillet/Août 2006

Le point sur la L-glutamine

Notre vie au quotidien

publié le 12 تشرين الأول (أكتوبر) 2006 • بقلم C. C., Jean Marc BITHOUN

La L- glutamine est l’acide aminé non essentiel le plus abondant dans l’organisme ; elle fait partie des nombreuses protéines fabriquées par notre organisme, en particulier celles des muscles, des cellules immunitaires, et de la muqueuse intestinale.

Depuis plus de vingt ans, les recherches suggèrent l’importance de la glutamine dans le fonctionnement de nombreux organes, y compris la préservation de l’intégrité du tractus gastro-intestinal, de la balance acido-basique, du système immunitaire et de la masse musculaire.

Qu’est-ce que la L- glutamine et en quoi peut - elle nous aider ?

L’organisme est capable dans des circonstances normales de produire toute la L-glutamine dont un individu a besoin. L’intestin est le principal utilisateur de la glutamine fournie par les muscles et les poumons. En période de stress métabolique lié a une maladie, ou même lors d’exercices intenses, les tissus musculaires libèrent de la L-glutamine afin d’aider d’autres parties du corps à fabriquer des protéines.

Une étude présentée à la conférence mondiale sur le sida de 1989 avait déjà démontré que les personnes vivant avec le VIH avaient un taux de L-glutamine de 30% moins élevé que les personnes non infectées ou que celles infectées récemment par le VIH.

Une supplémentation en glutamine ?

De nombreuses personnes vivant avec le VIH/sida subissent une perte importante de la masse musculaire et du tissu adipeux.

Pour combattre la fonte musculaire, de nombreux malades ont recours à des suppléments nutritionnels, vitaminés ou antioxydants.

La glutamine peut atténuer les diarrhées récidivantes et la malabsorption, qui sont des problèmes courants chez les séropositifs. Certaines infections intestinales peuvent endommager la muqueuse de l’intestin et ainsi empêcher l’absorption normale de l’eau et des nutriments. Ce phénomène entraîne aussi une diarrhée.

Pour soutenir le système immunitaire...

Les macrophages et les lymphocytes sont les plus importantes cellules composant le système immunitaire et utilisent de la glutamine comme source d’énergie ; de récentes études montrent que la glutamine pourrait également intervenir dans le fonctionnement des neutrophiles.

La L-glutamine est une composante importante de plusieurs protéines présentes dans les globules blancs humains.

Dans le cadre d’une mini étude menée auprès de personnes ayant subi une greffe de moelle osseuse, les sujets qui avaient reçu de la L-glutamine en même temps que de la nutrition parentérale avaient plus de cellules CD4 et CD8 que les sujets n’en n’ayant pas reçu.

Les résultats de plusieurs autres études ont pour leur part démontré que la supplémentation en L-glutamine pouvait réduire le nombre d’infections chez des patients en convalescence. Mais malgré ces études et témoignages, le rôle de la L-glutamine sur le système immunitaire reste encore à élucider.

En conclusion...

En situation de stress, la consommation de glutamine est primordiale, elle augmente et excède la production périphérique. Des concentrations trop faibles de glutamine limitent les capacités de réaction au stress métabolique et le fonctionnement optimal de certains tissus. Cela lui confère un caractère d’essentialité.

Concernant les dosages et voies d’apport, des études cliniques sont encore nécessaires afin d’optimiser sa prescription et son utilisation.