Accueil du site » Revue de presse » Atazanavir et lithiases urinaires (...)

Attention L'actualité thérapeutique sur le VIH évolue rapidement, il se peut que l'article ci-dessous ne soit plus d'actualité. Merci de tenir compte en priorité des articles les plus récents.

Atazanavir et lithiases urinaires (VIH.org - 2 nov 2009)

publié le 2 novembre 2009 • par ACTIONS TRAITEMENTS

La revue Prescrire de novembre 2009 (Tome 29, n° 113) attire l’attention sur les effets secondaires à type de calculs urinaires d’un inhibiteur de protéase, l’atazanavir (Reyataz®).

L’atazanir peut provoquer différents types d’effets secondaires : allongements de l’intervalle QT et torsades de pointe, ictères, lithiases bilaires et urinaires.

Le CRPV (Centre Régional de PharmacoVigilance) de Bordeaux a analysé quatre notifications de lithiases urinaires chez quatre patients infectés par le VIH, une femme et trois hommes, âgés de 40 à 53 ans et traités par l’atazanavir. Le délai de survenue a été de 10 à 36 mois. Deux de ces quatre patients avaient un antécédent de lithiase urinaire due, pour l’un, au ténéfovir (Viread®), inhibiteur nucléosidique de la transcriptase inverse, pour l’autre, à l’indinavir (Crixivan®), inhibiteur de protéase. La spectrophotométrie a mis en évidence des cristaux d’atazanavir dans les calculs.

La rédaction de Prescrire souligne l’importance d’une surveillance rénale des patients traités par atazanir.