Utilisation des cookies : En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres de cookies, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.Fermer la popup

Ligne d'écoute01 43 67 00 00

Prendre soin de sa santé

(Ce contenu est extrait du guide Vous et votre santé : un guide à l’intention des personnes vivants avec le VIH publié par CATIE. Il est disponible ici en intégralité)

Il est important que vous surveilliez votre état de santé global, que vous soyez séropositif ou pas. Mais c’est encore plus important si vous vivez avec le VIH car ce virus vous rend plus vulnérable à des affections, légères et graves, qui peuvent toucher n’importe quelle partie du corps. Efforcez-vous de maintenir un mode de vie sain. Reposez-vous bien, adoptez une alimentation équilibrée et faites régulièrement de l’exercice afin de rester fort et en bonne santé.

Votre santé sexuelle
Pour les PVVIH, le risque de contracter une infection transmissible sexuellement est plus grand.

Les rapports sexuels font partie intégrante de la vie de la plupart des gens. Ils peuvent réduire le stress, faciliter l’expression de soi et procurer beaucoup de plaisir. Pour maximiser votre plaisir, participez activement au maintien de votre bonne santé sexuelle. Pour les PVVIH, le risque de contracter une infection transmissible sexuellement est plus grand, et les symptômes d’une telle infection peuvent être plus graves. Il est toutefois à mentionner que certaines infections transmissibles sexuellement ne provoquent pas forcément de symptômes immédiats. On conseille aux personnes qui ont des rapports intimes avec différents partenaires de se faire tester régulièrement pour des maladies telles que la gonorrhée, la chlamydia et la syphilis.

Le préservatif réduit grandement les risques de transmission du VIH et protège contre les infections transmissibles sexuellement comme la gonorrhée et la chlamydia. N’oublions pas, toutefois, qu’un préservatif ne protège pas nécessairement contre toutes les infections transmissibles sexuellement. Par exemple, la syphilis, l’herpès et les verrues génitales peuvent se transmettre même si un préservatif est utilisé lors de chaque rapport sexuel.

La santé cardiovasculaire (du cœur)
Surveillez votre cholestérol et votre pression artérielle avec votre médecin et envisagez un traitement si les valeurs sont élevées.

Les maladies du cœur se développent souvent lentement, mais une fois installées, elles sont parfois difficiles, voire impossibles à guérir. Surveillez votre cholestérol et votre pression artérielle avec votre médecin et envisagez un traitement si les valeurs sont élevées.

Maintenez une bonne santé cardiovasculaire en limitant votre consommation de matières grasses et en faisant régulièrement de l’exercice. Le tabagisme contribue beaucoup aux maladies du cœur. Si vous fumez, envisagez de suivre un programme de sevrage.

Le diabète
Le diabète est souvent surnommé un « tueur silencieux » parce que la glycémie des personnes touchées atteint souvent un niveau élevé sans qu’elles s’en rendent compte. Faites vérifier votre glycémie (taux de sucre sanguin) régulièrement, et plus particulièrement lorsque vous avancez en âge, si vous avez des antécédents familiaux de diabète ou si vous suivez une multithérapie antirétrovirale. Le test de glycémie devrait être fait le matin lorsque vous êtes à jeun. Votre médecin pourra également demander un test du taux d’hémoglobine A1C, qui donne une idée de vos taux de glycémie sur une période de quelques mois.

Les hépatites A, B et C
Les hépatites B et C sont des infections virales qui peuvent demeurer dans votre foie pendant de nombreuses années et causer des lésions permanentes, notamment la cirrhose et le cancer du foie. Le système immunitaire parvient généralement très bien à se débarrasser de l’hépatite A, une autre infection virale du foie, qui ne cause que très rarement des lésions permanentes. Toutefois, l’hépatite A peut vous rendre très malade pendant plusieurs semaines. De plus, l’hépatite A risque de causer des complications sérieuses si vous souffrez déjà d’une hépatite B ou C. Une analyse sanguine permet de déceler la présence de l’une ou l’autre de ces infections.

Le vaccin contre les hépatites A et B est vivement recommandé aux personnes qui voyagent ou qui ont plusieurs partenaires sexuels.

Si vous n’avez jamais eu d’hépatite B, vous devriez vous faire vacciner afin de vous protéger à l’avenir. Le vaccin contre les hépatites A et B est vivement recommandé aux personnes qui voyagent ou qui ont plusieurs partenaires sexuels. Malheureusement, aucun vaccin n’existe encore contre l’hépatite C. Si vous êtes porteur du virus de l’hépatite B ou C, demandez à votre médecin de vous renvoyer à un spécialiste des hépatites.

Lire la suite : votre santé mentale, les infections et autres complications

Paul MacPherson

Produit du Réseau canadien d’info-traitements sida (CATIE). Pour plus de renseignements, visitez le site web à l’adresse http://www.catie.ca.

  • Partager sur
  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Twitter

Nos outils pratiques Nos outils pratiques