Utilisation des cookies : En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres de cookies, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.Fermer la popup

Ligne d'écoute01 43 67 00 00

Vos bilans biologiques

Pourquoi faire des bilans biologiques ?
Pour évaluer l’effet du VIH sur vos défenses immunitaires en mesurant votre charge virale et le niveau de vos CD4.
Les résultats obtenus indiquent votre capacité à lutter contre des pathologies liées, notamment, à des bactéries, des virus, des parasites, des champignons… ;
Pour évaluer l’effet du VIH et du traitement sur les différentes cellules du sang, sur le foie, le rein, le pancréas, les os, sur le taux de lipides et de glucides.
Pour s’assurer que vous n’avez pas contracté d’autres infections sexuellement transmissibles (IST).
En fonction de vos pratiques sexuelles, les sérologies pour les hépatites A, B, C, la syphilis ainsi que la recherche de bactéries (gonocoque, chlamydia, mycoplasme, shigelle) seront régulièrement effectuées. Si vous avez de nombreux partenaires sexuels dans l’année ou que vous consommez des drogues récréatives, demandez à faire régulièrement les sérologies hépatiques et les recherches de bactéries.
Comment ?
La plupart du temps à partir de prise de sang, mais aussi d’analyse d’urine ou d’écouvillonnage anal ou de gorge (prélèvement à l’aide d’une sorte de Coton-Tige).
Quand ?
À la découverte de votre séropositivité puis tous les 3 à 6 mois et plus fréquemment à l’initiation d’un traitement ou changement de traitement.

  • Partager sur
  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Twitter

Nos outils pratiques Nos outils pratiques