Source : L’économiste

Les progrès du Maroc en matière de lutte contre le VIH-Sida sont « éloquents » et ses réalisations dans ce sens dépassent les moyennes mondiale et régionale, a affirmé le directeur du Programme commun des Nations Unies sur le VIH/Sida (ONUSIDA) au Maroc, Kamal Alami.

Il a souligné que le Royaume a réalisé une moyenne de couverture par le traitement antirétroviral de 76% dépassant même la moyenne mondiale qui est de 73% et la moyenne régionale Afrique du Nord/Moyen Orient qui est de 41%. Selon un dernier rapport du Programme commun des Nations Unies sur le VIH/Sida (ONUSIDA) intitulé « Engagements mondiaux, action locale. Après 40 ans de Sida, la voie à suivre pour mettre fin à la pandémie », la région de l’Afrique du Nord et du Monde arabe est très en retard dans ce domaine avec une couverture par le traitement antirétroviral qui ne dépasse pas les 40%.

Toutefois, le Maroc se démarque par rapport à sa région et, selon le rapport, se trouve sur la bonne voie grâce notamment à la stratégie qu’il a mise en place depuis de nombreuses années, à son engagement politique de haut niveau et aux plans stratégiques de lutte contre le Sida qu’il a mis sur pied tous les cinq années depuis l’année 2002. Dans le sillage de la pandémie de la Covid-19, le directeur de ONUSIDA-Maroc a dit que la lutte contre la pandémie du nouveau coronavirus a impacté la riposte au VIH au niveau mondial.