Vieillir avec

Autonomie

Perte d’autonomie

Vieillir avec le VIH, c’est aussi devoir anticiper la retraite et éventuellement la perte d’autonomie passée 60, 70 ou 80 ans. Afin de vous y préparer, n’hésitez pas à rencontrer des services spécialisés, sociaux notamment, le plus tôt possible. Vous pourrez préparer au mieux le passage à la retraite, le calcul de votre indemnité aux aides éventuelles dont vous pourrez bénéficier. Certaines associations (Act Up-Paris ou les ActupienNEs) tiennent des permanences de droits sociaux (présentielles ou téléphoniques) pour vous accompagner.

En cas de perte d’autonomie, il faudra peut-être envisager d’intégrer un établissement de type EHPAD. Il s’agit d’établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes. C’est-à-dire un établissement médico-social ayant obtenu un agrément préfectoral dans lequel sont accueillies des personnes de plus de 60 ans ayant besoin d’aide et de soins au quotidien.

Il existe aussi des structures d’hébergement et de soins dédiées aux personnes de plus de 60 ans, adossées à un établissement hospitalier. On parle d’unités de soins de longue durée (USLD), où les moyens médicaux mis en œuvre sont plus importants qu’en EHPAD. Les prix pratiqués dans tous ces établissements sont très variables et mieux vaut se renseigner avant. Les services sociaux ou associations spécialisées peuvent vous accompagner dans vos démarches pour y voir plus clair.

D’autres solutions existent, notamment tout ce qui concerne l’habitat partagé qui peut prendre des formes très diverses. De la résidence services à l’habitat intergénérationnel, vous trouverez les détails sur le site conçu spécialement pour les personnes âgées. Ce site a été réalisé par le ministère des Solidarités et de la Santé, en partenariat avec la Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie (CNSA) : https://www.pour-les-personnes-agees.gouv.fr/choisir-un-hebergement/vivre-dans-un-logement-independant-et-beneficier-de-services.

Cette période peut être problématique, parce qu’elle vous obligera à préciser votre statut sérologique. Si vous êtes confronté à des discriminations ou un refus de soins/de prise en charge, vous pouvez consulter nos pages sur le sujet (lien site) ou faire appel à une autre association comme GreyPRIDE. Le Défenseur des droits a édité récemment un guide sur le sujet. N’hésitez pas à le consulter.