programme vih suisse

Ralenti à cause de la pandémie, le programme VIH (en Suisse) est prolongé jusqu’en 2023

PARTAGER SUR :
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Source : ma RTS

L’actuel Programme national VIH et autres infections sexuellement transmissibles (PNVI) est prolongé jusqu’en 2023, a décidé mercredi le Conseil fédéral. Un nouveau programme qui vise à réduire le nombre de nouvelles infections pourrait entrer en vigueur en 2024.

Le développement de ce programme de lutte contre le VIH et autres infections sexuellement transmissibles (IST) qui devait lui succéder avait été suspendu au printemps 2020 en raison du coronavirus.

La division Maladies transmissibles de l’Office fédéral de la santé publique, en charge des travaux, ainsi que plusieurs parties prenantes, dont les médecins cantonaux, avaient en effet été amenés à réallouer tout ou partie de leurs ressources dans la lutte contre le Covid-19.

>> Relire: La lutte contre le VIH malmenée par le Covid-19

La prolongation de deux ans du programme VIH permettra de reprendre les travaux de développement du prochain programme. Le Conseil fédéral devrait ainsi l’adopter à l’automne 2023 pour une entrée en vigueur en 2024.

Réduire le nombre de nouvelles infections

Le programme national vise à réduire le nombre de nouvelles infections et à minimiser les conséquences négatives pour la santé des personnes infectées. Depuis son lancement en 2011, le nombre de nouveaux cas de VIH s’est stabilisé en deçà des 500 cas par an.

L'évolution des cas de VIH depuis 1985 en Suisse. [Office fédéral de la santé publique]

L’évolution des cas de VIH depuis 1985 en Suisse. [Office fédéral de la santé publique]

Pour les autres infections sexuellement transmissibles, la Suisse, comme le reste de l’Europe, continue d’enregistrer une augmentation des cas nouvellement diagnostiqués, ce principalement dû à une extension du dépistage. Elle suit la même ligne que l’Organisation mondiale de la santé et d’autres acteurs internationaux. Le but est de réduire les infections sexuellement transmissibles et de mettre fin au sida d’ici 2030.

PARTAGER SUR :
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin