Vidéo “TasP” : le traitement d’une personne vivant avec le VIH permet de ne pas transmettre le virus à ses partenaires !

Bien prendre son traitement antirétroviral et maintenir sa charge virale à un niveau indétectable permet aussi de protéger ses partenaires. En effet une personne séropositive avec une charge virale indétectable ne peut plus transmettre le virus par voie sexuelle. C’est ce qu’on appelle le traitement comme moyen de prévention, ou TasP (“Treatment as Prevention” en anglais).
Le TasP est né il y a plus de 10 ans ! C’est en 2008, dans un rapport baptisé « l’Avis Suisse », que le professeur Bernard Hirschel affirme pour la première fois que les personnes séropositives suivant un traitement antirétroviral efficace, qui leur permet d’atteindre une charge virale indétectable, ne peuvent plus transmettre le virus lors d’un rapport sexuel non protégé par un préservatif.

Soins dentaires et vie avec le VIH : quelles sont les spécificités ?

L’hygiène bucco-dentaire est importante, y compris avec le VIH. Nous avons souhaité savoir s’il y a des spécificités liées aux soins dentaires quand on vit avec le VIH. Qu’il s’agisse de gestes quotidien, de visites régulières, ou de la pose d’implants. En s’interrogeant aussi sur les démarches à effectuer en cas de refus de soins. Le Dr Xavier Fleuranceau, docteur en chirurgie dentaire à Paris, répond à nos questions.

Pourquoi se vacciner contre la grippe quand on vit avec le VIH ?

Le VIH fragilise le système immunitaire et l’empêche de se défendre contre les microbes et les infections qui attaquent l’organisme au quotidien. Par conséquent, il est très important que les personnes qui vivent avec le VIH prennent certaines précautions afin de prévenir les maladies. Répétée chaque année, la vaccination contre la grippe en est une. Le Dr Antoine Chéret, infectiologue à l’hôpital du Kremlin-Bicêtre, fait le point.

Les infections sexuellement transmissibles

Les Infections sexuellement transmissibles (IST) vous connaissez ? Ces maladies, qui s’attrapent lors des rapports sexuels, ne sont pas anodines. Pour éviter les complications, n’hésitez pas à vous faire dépister régulièrement et à vous faire, au besoin, traiter. Le Dr Johan Chanal, dermatologue à l’hôpital Cochin-Tarnier (APHP), fait le point.

La PrEP, c’est quoi?

Nouveau moyen de prévention, la PrEP, ou prophylaxie pré-exposition, consiste à prendre un médicament – le Truvada® ou ses génériques – pour ne pas se faire infecter par le VIH…

Destinée aux personnes fortement exposée, et notamment les homosexuels, la PrEP a prouvé son efficacité : le Dr Michel Ohayon, du CeGIDD le 190, vous explique tout ce qu’il faut savoir au sujet de la PrEP.

Pour retrouver tous les consultations où de faire prescrire la PrEP : https://www.sida-info-service.org/?-Carte-des-consultations-PrEP-

Le Bilan de Synthèse Annuel (BSA)

Le bilan de synthèse annuel (BSA) a été mis en place pour améliorer la prise en charge des personnes vivant avec le VIH (PVVIH). Cette « révision annuelle » vous offre la possibilité de faire le point sur votre état de santé et vos traitements, sur votre hygiène et vos conditions de vie, sur votre ressenti au quotidien avec la maladie. Le Docteur docteur Anne Simon, infectiologue, répond à vos questions.

Suivi et organisation des soins : les nouveautés du rapport Morlat

Suite aux nouvelles actualisations du rapport Morlat, le docteur anne Simon, infectiologue spécialiste du VIH à l’hôpital Salpêtrière, nous présente les recommandations. Parmi les thèmes abordés : les premiers traitements, l’optimisation des traitements et la prise en charge en situation d’échec virologique.

Le traitement comme prévention (TasP)

Le traitement antirétroviral (ARV) n’est pas seulement un moyen efficace de contrôler l’infection par le VIH chez les personnes séropositives, c’est aussi un moyen de prévenir les contaminations chez les personnes séronégatives. C’est ce que l’on appelle le TasP (Treatment as Prevention). Le professeur Christine Rouzioux, virologue à l’hôpital Necker répond à vos questions.

Actions Traitements se mobilise pour le sidaction 2017

Prendre un Traitement Post-Exposition (TPE) au VIH

Un traitement avant ou dans les 48 heures après une prise de risque qui réduit jusqu’à 80 % des risques de transmissions ? Une attente forte chez beaucoup de personnes vivant avec le VIH. Le professeur Enrique Casalino nous fait un état de lieux des traitements qui existent aujourd’hui.

Nos outils pratiques Nos outils pratiques